Pour le maintien du SMUR et des Urgences à l’hôpital d’Orthez

Durant les trois derniers mois, au moins à quatre reprises le SMUR de l’hôpital d’Orthez a fermé, et les annonces pour les mois d’octobre et novembre indiquent que ce service ne va pas être ouvert de façon permanente.
Le Directeur de l’Hôpital d’Orthez, M.Jean-Pierre Cazenave et le Président du conseil de surveillance, Maire d’Orthez, M.Emmanuel Hanon, ont tenu une conférence de presse mercredi 6 octobre pour expliquer : « Le SMUR n’est pas fermé, c’est la prestation du SMUR qui n’est pas assurée »… et de minimiser la difficulté : « Certains peuvent dire que c’est une perte de chance pour les patients. Mais il faut quand même avoir en tête que le SMUR d’Orthez n’est pas toujours à Orthez. Quand il part en intervention, il n’est plus sur place »…(la République des Pyrénées du 7 octobre).
Le SMUR n’est pas fermé, c’est la prestation qui n’est pas assurée…
Soyons clair, si le service ferme, même de façon momentanée, cela veut dire qu’il vaut mieux ne pas faire un AVC à ce moment…sinon les citoyens ont des risques élevés d’en garder des séquelles, voire de mourir, si on fait un infarctus, cela risque aussi d’être fatal.
Et c’est avec un cynisme non dissimulé que le Directeur poursuit son propos : « quand il est (le SMUR, ndlr) en intervention il n’est plus sur place ».
Précisément si le SMUR part en intervention c’est qu’il y a un patient en danger vital…S’il n’y a plus de SMUR, alors le patient ne sera pas pris en charge dans l’urgence.
On ne joue pas avec la santé et la sécurité des citoyens, l’hôpital doit avoir les moyens pour assurer la prise en charge des patients.

Le directeur de l’hôpital ne fait que répondre aux injonctions de l’ARS, celle du retour à l’équilibre budgétaire… au détriment de la sécurité des citoyens.
Olivier Véran, ministre de la Santé a fait fermer 5758 lits d’hospitalisation pour la seule année 2020 en plein COVID 19, exige des ARS de poursuivre la restructuration des services hospitaliers avec la mise en place des Groupements hospitaliers de territoire et la transformation des hôpitaux de taille moyenne en hôpitaux de proximité, c’est-à-dire sans urgences, sans SMUR, sans chirurgie, uniquement des services de gériatrie et des soins de suite… Et le Président du Conseil de surveillance de l’hôpital, Maire d’Orthez déplore : « les prises de position d’acteurs locaux qui déstabilisent les usagers et la population »… et écarte tout risque de « régression vers un hôpital de proximité » (Sud Ouest du 7 octobre).
Tels KAA (le boa du livre de la jungle de KIPLING), nos protagonistes veulent faire savoir à qui veut l’entendre : « Faites-nous confiance… ».
Nous le disons clairement, la confiance ne peut se faire qu’avec le rétablissement du SMUR, le maintien des urgences avec le personnel dédié.
C’est pour cette raison que le Parti Ouvrier indépendant Démocratique appelle toutes les organisations, les citoyens, les élus à la réunion publique Salle de l’ARRAYADE à la Maison Gascoin à Orthez le mardi 12 octobre 2021 à 18H afin de préparer dans l’unité la délégation à l’ARS pour d’obtenir les garanties pour la pérennité du SMUR fonctionnant, 24 heures /24, 7 jours /7, il en va de la sécurité médicale des citoyens.

Retrouvez la version PDF :

3 Replies to “Pour le maintien du SMUR et des Urgences à l’hôpital d’Orthez”

  1. Pingback: cialis 10
  2. Pingback: men viagra

Comments are closed.