Quand un ministre de l’Éducation insulte les familles…

« On sait bien, si on regarde les choses en face, qu’il y a des achats d’écrans plats plus importants au mois de septembre qu’à d’autres moments », a osé déclarer Blanquer (France 3, 29 août), accusant les familles aux revenus modestes, qui bénéficient de l’allocation de rentrée scolaire, de l’utiliser pour acheter des téléviseurs (1).
Décidément, le ministre ose tout ! Non seulement il n’a pris aucune mesure concrète pour protéger les élèves et les enseignants de la pandémie, non seulement il a remis en cause le bac, mais, en plus, il insulte les familles ouvrières, qui subissent sa politique depuis des années.
Un ministre qui refuse de trouver des solutions de scolarisation aux élèves en situation de handicap.
Un ministre qui méprise les accompagnantes d’élèves en situation de handicap, payées entre 700 et 800 euros par mois et qui voient leurs conditions de travail se dégrader chaque année.
Un ministre qui ne propose pas un accompagnement à tous les enfants handicapés, malgré la notification de la maison départementale des personnes handicapées.
Un ministre qui licencie les enseignants contractuels de l’académie de Créteil alors que les besoins en professeurs sont criants.
Un ministre qui impose aux enseignants de gérer leur classe en présentiel et l’enseignement à distance en même temps.

Ils ont raison, ces enseignants de l’académie de Créteil qui se mobilisent, avec leurs syndicats, pour obtenir le réemploi de tous les enseignants licenciés.
Ils ont raison, ces parents et ces enseignants qui, partout, se mobilisent pour obtenir satisfaction de leurs revendications.
Oui, il est urgent d’en finir avec ce ministre, ce gouvernement et sa politique.

Téléchargez la version PDF :

4 Replies to “Quand un ministre de l’Éducation insulte les familles…”

Comments are closed.